[Piollistan] Après les mines de poulets, les étables à saumon d’usine

Eric Piolle, cet écologiste grand spécialiste de la gestion des ressources halieutiques nous donne un cour magistral!

« La France doit se réapproprier les poissons de son littoral »

La France est la seule propriétaire de TOUTES les ressources situées dans sa zone économique des 200 miles nautiques, qu’elle ne partage avec d’autres qu’en vertu d’accords internationaux et de traités européens, afin que les pêcheurs français puissent par exemple continuer de pêcher la morue en mer du Nord…

Rappelons à Eric Piolle que la France possède le plus grand domaine maritime mondial grâce à son outre-mer, ce qui permet aux pêcheurs français d’exercer leur métier sur tous les océans.

Eric Piolle est une tanche des grandes profondeurs qui n’a pas la moindre connaissance du secteur des pêcheries. Qu’un tel niveau d’ignorance ne provoque par la honte de celui qui la possède nous laisse pantois.

La problématique de la ressource, celle de la surpêche, est une chose.

La problématique du marché en est une autre.

D’un côté il y a la question des quotas pouvant être prélevés par les pêcheurs afin d’assurer le renouvellement de la ressources. L’élevage est une réponse à la surpêche et les quotas nationaux sont négociés de manière multilatérale au sein d’organismes comme l’ICES .

De l’autre il y le marché où là les différentes espèces rentrent en concurrence, la majorité du poisson frais en France étant consommé dans la restauration hors foyer. Si au milieu des années 90 L’Europe a lancé une action anti-dumping contre la Norvège, c’est parce que le prix très bas du saumon avait un effet désastreux sur les ventes de poisson blanc, donc sur les prix à la criée. Quand peu d’acheteurs se fournissent chez une multitude de vendeurs, le pression sur les prix se fait à la baisse, ce qui obère la survie des marins-pêcheurs et des petits armateurs et favorise les gros opérateurs industriels capables pouvoir à la demander et en volume et en prix.

Eric Piolle devrait arrêter de prendre les gens pour des bulots. C’est dangereux, surtout avec les marins-pêcheurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.